Observer le ciel la nuit est un moyen de dépasser nos soucis quotidiens, nos problèmes. Mais observer le ciel la nuit, c’est jouir de la splendeur que l’Univers offre, scruter toutes ces étoiles au-delà du romantisme des artistes et s’en remplir les yeux. L’hiver est-il favorable pour apprécier le spectacle ? Quoi examiner en cette période ?

Observer les étoiles la nuit d’hiver

Les mesures sanitaires  du Covid-19 interdisent les réunions et des rencontres dans les clubs et associations. Cela ne devrait pas être une barrière pour notre spectacle, car nous pouvons toujours apprécier le ciel de notre balcon ou de notre jardin. L’hiver, le temps est froid, particulièrement la nuit à la belle étoile. Il est alors conseillé de vous équiper de gros manteaux et de bouillotes durant le spectacle.  Un espace plutôt tamisé vous aidera mieux à l’observation. Par exemple, durant la nuit des étoiles du mois d’aout 2020, certaines communes ont éteint des lanternes publiques pour parfaire les conditions d’observation.  Cette condition, vous pouvez  l’avoir en allant en pleine nature, en camping ; et pour admirer les actrices – les étoiles – utiliser une lunette astronomique . Mais plus proche de nous, l’évènement tant attendu des amateurs d’astronomie est l’ouverture de cette période propice pour observer le ciel la nuit en hiver 2021.

L’avantage d’une nuit d’hiver, c’est qu’elle arrive tôt ! Pas besoin d’attendre minuit pour voir scintiller les étoiles, du moment que le ciel soit dégagé. Orion, Grande Ourse, … sont autant d’étoiles et de constellations que vous pouvez apprendre à repérer et à percer leurs secrets. Comme l’Univers tourne, la lune change de position, vous aurez toujours des constellations intéressantes pour élargir votre connaissance en astronomie.

A lire :  Des vacances en camping écologique !

Quoi observer la nuit en hiver ?

La Planète Mars est là ! Vous ne pouvez pas la rater car elle est visible dès que le soir tombe. La planète rouge est stable d’octobre en fin mars cet hiver. Grâce aux guides en ligne de diverses associations et clubs, vous pouvez vous repérer et comprendre le phénomène que vous observez. Noter que la planète rouge s’alignera à Aldébaran  et Bételgeuse des Pléiades toute la nuit du 03 mars prochain. Ce sera les couleurs de Mars en compétition avec celles d’Albébaran et Bételgeuse.

Orion. Mais ne volons pas la vedette à la fabuleuse nuée rosée d’Orion, le chasseur grec. Tellement classique, mais si captivante, la nébuleuse d’Orion est repérable à l’œil nu grâce à sa taille et à son fort scintillement ; cependant pour apprécier ces couleurs, cela nécessite un télescope.

Andromède. Elle est vaste car sa taille apparente fait 6 fois celle de la pleine lune. Elle fait partie de ceux qu’on peut déceler à l’œil nu et facilement repérable à ses spirales et à son scintillement. Ses composantes sont multiples mais vous pouvez les scruter à l’aide d’un télescope moyen.

Mais vous pouvez aussi observer l’étoile polaire. Une étoile légendaire qui nous indique le nord comme une boussole, l’endroit  où gravitent les autres étoiles et où se trouve le ciel boréal.

Uranus. Elle est bien peu observée tant elle est lointaine et si minuscule à nous. Pourtant elle est la 3ième grande planète de notre système solaire après Jupiter et Saturne. Elle est pour le moment dans la constellation du Bélier jusqu’en mars 2024 avant de passer à celles du Taureau. Elle est visible depuis le centre de la France.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *