Tous les ans, les préfets donnent les conditions, les dates d’ouverture et de fermeture de la chasse dans leur département. Ces réglementations concernent également la chasse en hiver. En effet, pendant l’hiver, les gibiers sont  plus exposés, trouvent difficilement de la nourriture et ils s’affaiblissent et deviennent une capture facile. Alors, il y a des textes réglementaires pour  les protéger. Par ailleurs, certaines espèces  peuvent être chassées  même en hiver, comme les cerfs ou les mouflons.  Quelles sont ces espèces ? Quelles sont les précautions à prendre ? Comment s’habiller pour ne pas être surpris par le froid ?

Les gibiers d’hiver

Malgré la vulnérabilité des gibiers en hiver, le Préfet peut établir  une liste de ceux qu’on peut chasser. Généralement, cette liste  contient les catégories de gibiers suivantes  :

  • des gibiers d’eau qui devraient être chassés sur un plan d’eau tel que le lac, la rivière. Comme exemple, nous avons la bécassine, le colvert, la sarcelle.
  • des grands gibiers comme le mouflon, le cerf.
  • des gibiers de la chasse à courre, exemple : le sanglier, le chevreuil ou le lapin.
  • des gibiers chassés par vènerie comme le blaireau ou le renard.
  • des gibiers catalogués par le ministère en charge : le rat musqué, par exemple.

 

Les précautions nécessaires

Suivre les prescriptions

Pour vous et pour les autres chasseurs, il vous revient de suivre les règlementations. Respectez la liste des espèces autorisées ainsi que les conditions de chasse prescrites par le service de la Préfecture. En hiver, quand la neige tombe ou par temps de grand froid, la chasse peut être contrainte à d’autres règles, alors contactez la Préfecture pour être à jour. Il en est de même pour apprécier le temps de neige. Grâce à ces précautions, vous  aurez moins de risques d’écoper des amendes.

En ce temps de Covid 19, la chasse autorisée en temps de confinement fait polémique. Toutefois, ceux qui sont obligés de faire plusieurs kilomètres et ne pouvant revenir  qu’après le couvre-feu, doivent avoir une attestation avec la cage « intérêt général » cochée. tandis que les chasseurs de nuit sur les plans d’eau devraient arriver à leur endroit avant 20h et ne repartir qu’après 6h. Pour eux, nous leur conseillons ce  comparatif des jumelles vision nocturne. Et enfin, les chasseurs de jour partiront après 6h pour revenir avant 20h.

A lire :  Peut-on amener son Ooni Koda 12 en vacances ?

Avant la chasse

En cas de chute de neige et de grand froid, vous devez équiper vos pneus de chaines ou de chaussettes à neige. Ces dernières sont plus aisées à monter, pratiques et efficaces.

Le transport de l’arme doit suivre un certain règlement : dans un étui enveloppant  tout son ensemble, démonté ou non chargé. L’arme devrait être difficile à charger.

Pendant la chasse

Si vous avez décidé d’aller chasser, certains ont surement opté pour une sortie en forêt vue le beau temps hivernal. Alors, pendant le briefing avant la chasse proprement dite, le chef de battue doit mettre l’accent sur la sécurité.

Avant de bourrer votre arme, prenez la peine de vérifier l’intérieur du canon : est-il bouché par la neige ou non ? Pour ne pas avoir cette mauvaise surprise, mettez un ruban adhésif en papier  sur le bout du canon. Vous l’enlèverez au moment de charger l’arme.

Attention  aux sols gelés, ils peuvent faire des ricochets ; alors  observez bien vos angles de tirs.

Pour ceux qui sont en poste, prenez un thermos pour éviter d’avoir froid. De plus, comme tout est dégagé en temps de neige, il serait judicieux d’avoir un maille de camouflage afin de ne pas se faire repérer facilement. Enfin, ils doivent bien enlever la neige de leur poste. Autrement, elle sera glissante et fera  du bruit.

Pour stimuler la circulation du sang sans faire beaucoup de mouvements, bougez régulièrement vos doigts et vos orteils.

Après la chasse

Laissez vos chaussures et équipements séchés à l’air libre éloignés des sources de chaleur.

Le vestimentaire adéquat

Vous garder au chaud sans vous suffoquer, voilà l’objectif. Pour cela, votre premier atout, c’est votre veste de chasse. Portez trois (3) couches de vêtements superposés : celui qui vous colle au peau vous gardera au chaud (la laine par exemple) – la seconde vous fournira la chaleur – et la dernière couche sera la veste  qui sera adaptée aux conditions de votre chasse ( neige, pluie, …).

Il faudra également garder les mains et les pieds au sec et au chaud avec des gants légers mais chauds, des chaussettes longues et chaudes et des chaussures qui ne laissent pas la neige ni l’eau entrer.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *